HYPNOSE - POIDS EMOTIONNEL

La bouche prononce des mots, et ce sont les mains
qui leur donnent tout le poids de l'émotion et de la vérité  - Maasa Makan Diatabe

Contenir une colère, affronter une peur, combler un manque affectif… Parfois, la tentation de manger n’a rien à voir avec la faim. Résultat ? Les kilos indésirables s’accumulent

manger-ses-emotions-depression-tristesse-fringale.jpg

Les aliments ne sont pas faits que pour nourrir notre organisme en lui apportant glucides, protéines et lipides : ils nourrissent aussi nos états d’âme, aident à calmer nos émotions et à nous faire du bien au moral.

Qu'est ce que l'on appelle la faim émotionnelle ? 

Lorsque vous mangez sans avoir faim et que cette action est dictée par une émotion (consciente ou non), on parle de faim émotionnelle.

Quels en sont les signes  ?

Contrairement à la faim physique, elle vient de façon soudaine, très intense et recherche la satisfaction immédiate. C'est manger alors sans réelle sensation de faim physiologique mais pour trouver une forme de plaisir.
Dans ces cas là, manger nous permet de fuir des émotions négatives (Stress, Peur, Colère etc.) mais aussi pour combler un vide (ennui, anxiété, tristesse, etc). Manger permet de ne pas leur prêter attention.  Nous évitons ainsi la frustration, la contrariété. La nourriture a une dimension émotionnelle non négligeable.

La faim émotionnelle est presque impossible à rassasier. Car il ne s’agit pas de faim réelle : le mal-être venant des émotions, la nourriture ne peut les apaiser. De plus, n’oublions pas que, souvent, un sentiment de culpabilité suit la satisfaction procurée par des aliments réconfortants . La nourriture ingérée laisse alors un goût amer nous faisant regretter d’avoir mangé ces aliments.

 Si l'alimentation engendre une culpabilité,

il faut se faire aider
 

poids_emotions_light-1080x675.jpg
gestion-du-poids-alimentaire-hypnose.jpg
En Pratique : 
Séance : 80 euros

Avoir recours à des techniques de gestion des émotions comme l'hypnose est une approche intéressante et efficace. La meilleure des solutions n’est pas de se ruer sur des aliments réconfortants. Il est préférable de découvrir la cause du mal-être et de trouver une stratégie adaptée pour y faire face. Apprendre à se connaître permet de différencier les symptômes des difficultés émotionnelles et de leurs somatisations.
Il faut prendre conscience de son état intérieur. Accueillir et identifier les émotions, prendre le temps de mettre des mots sur les maux.

Notre corps nous parle, écoutons-le !


Alors, dès que vous vous sentirez prêt(e) à franchir ce cap, n’hésitez pas à 
me contacter pour réussir ce bel objectif qui est le vôtre.

Remarque : Il y a peu de contre-indications à l’hypnose, car on ne risque à rien à agir pour aller mieux. En revanche, en cas de trouble anorexiques ou boulimiques graves, qui nécessitent un suivi, vous devez d’abord consulter votre médecin ou votre psychologue