L'hypnose pour faire

face a un deuil 

Tu n'es plus la ou tu étais, mais tu es partout la ou je suis.
Victor Hugo

Pleurs, déprime, douleur, la perte d’un être cher peut être un véritable tsunami lorsqu’elle survient. Le deuil, étape obligatoire pour accepter la mort est un moment difficile mais pas insurmontable. Parfois, il est bon de reconnaître qu’une aide serait la bienvenue dans cette épreuve, et l’hypnose est un allié de taille pour vivre la situation.

téléchargement.jfif
En Pratique
Séance 80.00€

Max 5 séances

Prendre le temps de franchir les étapes

Généralement ce sont des blocages qui empêchent certaines étapes du travail de deuil : culpabilité, regrets, conflits, des non-dits …

Si une ou plusieurs étapes sont sautées, il peut arriver que les larmes soient toujours présentes, que la douleur ne passe pas, qu'elle se colore de culpabilité, de colère, de honte, de perte de confiance ou de tristesse, de n'avoir pas pu tout dire ou changer certaines choses... Ce qui peut amener un état de dépression, d’anxiété, de phobie, des troubles du sommeil, de stress… On se retrouve coincé et on ne plus avancer.

Faire le deuil d'une personne, d'une relation, d'un animal, d'un travail, d'une capacité physique 

voila autant de situation pour lesquelles le décès, la séparation, le divorce peuvent complètement anéantir une personne.

La perte d'un lien est une épreuve qui nous fait passer par plusieurs stades émotionnels. Selon Elisabeth Kuber-Ross, psychologue et pionnière dans la compréhension des phases du deuil, il existe 7 étapes indispensables pour faire son deuil. Dans l’ordre : le choc, le déni, la colère, la tristesse, la résignation, l’acceptation et la reconstruction. Ces étapes s'inscrivent dans une logique de temps et de guérison propres à chacun, elles peuvent parfois peuvent se chevaucher ou se répéter.
 

L'Hypnose au secours du processus de deuil

 

Pour éviter de sombrer, et garder suffisamment d’énergie pour supporter le quotidien, l’hypnose peut vous aider à retrouver la paix, à accepter le changement, à vous accompagner sur le chemin de la cicatrisation des souffrances, ou sur celui de la pacification du souvenir.

Cela ne signifie pas que vous allez « oublier » la personne disparue ou la relation perdue, mais juste vous libérer de ce lien de souffrance qui vous maintient dans le passé. Vous garderez les bons moments, tout ce qui est positif pour vous, et ainsi faire le plein d’énergie positive dont vous avez besoin pour vous reconstruire et reprendre votre vie en main.

deuil (1).jpg
da44b7_6f08f0fb5c864ffb8a38388f91683c62_